Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : GROIX, le caillou de Bretagne, ile de GROIX, photo, nature, bretagne
  • GROIX, le caillou de Bretagne, ile de GROIX, photo, nature, bretagne
  • : GROIX, le caillou, une île de Bretagne avec ses balades, des photos et des peintures pour vous faire découvrir ce petit coin de Bretagne . Les peintures sont celles de mon grand-père, Adolphe BARBIER qui passa sa vie à peindre son île de GROIX.
  • Contact

promeneurs

Recherche

Attention

7 mai 2009 4 07 /05 /mai /2009 18:36


il penche un peu, c'est normal

Le Bateau Ivre invite au voyage à travers le regard  de ses marionnettes

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Man 10/05/2016 11:16

L'extérieur et la localisation donnent envie. La carte parait un peu chère mais on se dit que sur une si belle ile les produits vont être de qualité. Alors on tente et on rentre. Et c'est le drame. On est tout de suite mis mal a l'aise par l'accueil froid et négligeant. Commande au comptoir, peu commun pour un restaurant, aucunes explications. La salle est chargée de vieilleries a la propreté douteuse. Le lieu se veut cool et chaleureux mais c est tout l inverse. Des panneaux d'interdictions variées partout très premier degré en contradictions totale avec l'esprit anar des affiches. La vraie déception est dans l'assiette, à la quantité minimale. Aucuns produits frais, même les pommes de terre sont sorties d une boîte. Le poisson ne paraît pas du tout provenir de la pêche du jour. Goût insipide et sans intérêt. Une nourriture de cantine a un prix de semi-gastro. N'oublions pas le cidre de marque d'un supermarché de l'île a 13€ la bouteille... Un rapport qualité prix lamentable qui nous a donne l'impression d être des gros pigeons. Nous sommes pourtant bretons et Morbihannais. Nous sommes sortis 20 min plus tard écœurés de ce type de commerce. C est un vrai gâchis car il y a du potentiel. Le resto a pignon sur rue et les propriétaires doivent le savoir, d'où l'absence totale d effort. A boycotter.

PL 27/06/2015 16:13

Degeulasse !!! Hors de prix !!! Honteux, scandaleux !!! Des voleurs !

RIAL 25/06/2015 22:59

Piège à touristes ou plutôt à pigeon!
Tout est hors de prix (le petit verre de cidre 4e, la pinte de Monaco avec 3/4 de limonade 7e) et surtout le petit verre d'eau du robinet 1e!
Ne demandez pas d'apéritif, les 3 pétales de chips vous seront facturées 2e!
Allez chez le voisin, en plus d'être moins, il est, lui, aimable!!!

Sébastien V. 02/10/2010 19:52



Ah le bateau ivre,

Effectivement il penche, dangereusement même et je dois dire qu'il ferait mieux de couler. Je suis rarement critique envers ma région mais là nous avons atteind le sumum de la médiocrité et du
savoir pas faire  à la Française.
Le seul point positif de ce billet sera pour le cadre qui est magnifique sur la terrasse.
Maintenant passons au choses sérieuses:
- Accueil, service: Nuls, réduits au strict minimum puisque c'est vous qui faites le service en allant chercher vos plats  à l'intérieur si vous êtes en terasse au son d'une
cloche. Ceci dit vu la tête des deux tenaciers on comprend que le mot travail pour eux n'est pas familier. Je comprends mieux pourquoi il était noté sur la cloche du bar: "si vous  attendez
trop longtemps, sonnez", car là aussi le patience est une vertue car il ne faut pas être pressé pour être  servi.
- la carte: minimaliste, pour ne pas dire réduite à sa plus simple expression, et en plus bon nombre de boissons n'étaient pas dispo. La Grimbergen en pression était limite
inbuvable du fait des bulles quasi inexistantes, une autre  bière pression était même servie alors que c'était la fin du fût et qu'il n'y en avait pas d'autre (là aussi c'était  de la
bière sans gaz).
- les tarifs: excessifs, pour ne pas dire exhorbitants, 13€ pour une part de tarte au thon qui au final constitue à  mon goût plus une entrée qu'un plat.

Au final, nous avions faim, nous sommes repartis avec un dizième de notre estomac comblé, par contre notre porte -feuille lui s'est retrouvé délesté d'une quantité non négligeable de sesterces.
Le révolution qui semble un thème
cher des tenanciers ne se fait pas en cas dans l'assiete loin de là.
Le cadre nous avait séduit, au final nous aurions du passer notre chemin et soit emmener nos sandwichs ou manger ailleurs.
En tout cas cette prestation semble faire des émules dans ce secteur de Locmaria puisque l'établissement mitoyen ne voulais pas nous servir en terasse et refusait de nous servir une part de
moules frites sans alcool (femme enceinte) (il est vrai que lorsque l'on connaît le temps de cuisson des moules marinières le challenge était impossible à  relever), alors que nous étions 7,
et la creperie un peu plus haut refusait de joindre des tables pour que nous mangions tous ensemble.
Je ne comprends pas cette politique de commerce, car pour avoir moi aussi travaillé sur une ile bretonne au large de chez moi, tout client potentiel se devait d'être retenu.
Quoi qu'il en soit passez votre chemin et évitez absoluement cette adresse même si vous êtes affamés, mieux vaut se rabattre sur des bigornaux et autres moules et huitres que vous pourrez trouver
en abondance sur les rochers de la côte, quitte a manger cru.
Une chose est sûre, je retournerais à GROIX mais je ne mettrais plus jamais les pieds au bateau ivre, je préfere encore mourrir de faim.



keru 29/07/2009 00:49

Oui désolé ça me semblait bizar... la patronne repaignait probablement la bouée à ce moment là...

Articles Récents